Nouvelles et information

NOUVEAU RENFORCEMENT DES NORMES DE GESTION DE LEAU DE BALLAST

Cornwall (Ontario), le 16 janvier 2008 - La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a annoncé aujourd’hui un nouveau renforcement des pratiques de gestion de l’eau de ballast en vue de la saison de navigation 2008. L’initiative de son partenaire américain la Saint Lawrence Seaway Development Corporation visant la réglementation de la gestion de l’eau de ballast fera en sorte que tous les navires océaniques seront soumis à un processus uniformisé et rigoureux d’inspection à Montréal, avant leur entrée dans le réseau Grands Lacs-Voie maritime.

Depuis 2006, tous les navires océaniques en route pour un port canadien ont été soumis à l’inspection de l’eau de ballast pour s’assurer que l’eau dans les citernes de ballast respecte le niveau de salinité minimum exigé de 30 parties par mille. Par suite de l’harmonisation des normes américaines et canadiennes, tous les navires entrant dans la Voie maritime seront assujettis au même processus d’inspection, quelle que soit leur destination.

À partir de la saison de navigation 2008, tous les navires océaniques, y compris ceux qui déclarent ne pas avoir d’eau de ballast à bord, seront soumis à une inspection visant la totalité de leurs citernes de ballast. L’inspection garantira que le navire a rincé toutes ses citernes avec de l’eau salée, et ce, alors qu’il était encore à au moins 200 milles nautiques au large. Lors des transits suivants la même année, le navire sera de nouveau soumis à une série d’inspections visant à s’assurer que son équipage respecte rigoureusement la pratique de rinçage à l’eau salée.

L’eau salée sert de biocide naturel contre les organismes d’eau douce pouvant se trouver dans l’eau de ballast. Une étude réalisée récemment par la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis et l’université du Michigan a constaté que cette pratique est un moyen très efficace d’éradiquer les organismes en suspension dans l’eau de ballast (y compris les moules zébrées). La nouvelle réglementation harmonisée garantira que tous les navires océaniques rincent leurs citernes de ballast à l’eau salée bien avant d’arriver dans les eaux américaines ou canadiennes.

Le président et chef de la direction de la CGVMSL Richard Corfe a déclaré que « cet accord témoigne de la détermination des corporations de la Voie maritime, des gouvernements canadien et américain et de l’industrie maritime de gérer efficacement l’eau de ballast et d’appliquer des pratiques exemplaires de pointe à chaque navire océanique entrant dans notre réseau. »