Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME S’EMPLOIE À ÉLARGIR SA CLIENTÈLE


(Cornwall (Ontario), le 27 juin 2007) – La Corporation de Gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a annoncé aujourd’hui qu’au début de sa saison de navigation 2007, les volumes de marchandises transportées ont évolué à un niveau inférieur aux attentes. Les prévisions révisées pour l’année s’établissent maintenant à 44 millions de tonnes de marchandises. Bien que ce soit là moins que les 47,2 millions de tonnes de l’an dernier, la nouvelle prévision reste supérieure aux 43,3 millions de tonnes enregistrées en 2005.


Parmi les facteurs des volumes réduits figure une baisse des importations d’acier en raison des stocks élevés et d’un ralentissement de la production industrielle. Comme les tarifs d’affrètement des navires océaniques demeurent près de leurs sommets historiques, leurs exploitants sont moins enclins à entrer dans le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent : ils ont ailleurs d’abondantes possibilités de rentabiliser leurs opérations. Vu le nombre réduit de navires océaniques empruntant les écluses de la Voie maritime chargés d’acier, il y a aussi moins de navires dans le réseau pouvant emporter des céréales dans le voyage de retour vers des destinations outre-mer.


Le président et chef de la direction de la CGVMSL Richard Corfe a évoqué l’imprévisibilité de la conjoncture mondiale du commerce lorsqu’il a souligné l’importance des efforts persistants consacrés à la diversification de la clientèle de la Voie maritime et des initiatives technologiques qui promettent de rehausser encore les avantages concurrentiels du réseau. « Nous sommes très sensibles aux facteurs de volatilité et d’imprévisibilité qui conditionnent les activités de nos clients actuels et donc nos volumes de marchandises, a-t-il déclaré. C’est la raison pour laquelle nous poursuivons nos efforts en vue de diversifier notre clientèle et d’adopter de nouvelles technologies comme l’amarrage mains libres et l’autopositionnement des navires. Ces initiatives amélioreront encore la compétitivité de notre réseau ainsi que sa fiabilité et la sécurité de tous. »


L’homologue de M. Corfe aux États-Unis, l’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation Collister Johnson Jr., a souligné les perspectives positives en ce qui concerne les cargaisons spéciales : « Nous prévoyons cette saison une poursuite de la tendance haussière que nous avons constatée l’an dernier dans le marché des cargaisons spéciales. En particulier, le trafic de composantes d’éoliennes dans notre réseau continue à un rythme soutenu. »


La campagne de l’Autoroute H2O « Transporter eautrement » prend son élan, des affiches étant en voie d’être érigées dans diverses collectivités riveraines du réseau Grands Lacs-Voie maritime. Les avantages à transporter davantage de marchandises par le mode maritime sont de plus en plus reconnus – y compris la possibilité d’atténuer la congestion des transports terrestres, d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.