Nouvelles et information

UNE DÉLÉGATION DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME RENCONTRE DES CHEFS DE FILE DE L'INDUSTRIE MARITIME À HONG KONG

(Hong Kong, le 27 avril 2006) – La délégation du réseau Grands Lacs-Voie maritime en mission commerciale en Chine est arrivée à Hong Kong, l’étape finale de son voyage d’une semaine, où elle passera quelques jours. Dirigée par le président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) du Canada Richard Corfe et l’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation (SLSDC) Albert Jacquez, la délégation compte 20 directeurs de ports, exploitants de terminaux, spécialistes de la logistique et spécialistes du marketing du Canada et des États-Unis. Elle s’est rendue en Chine pour renseigner les dirigeants du milieu maritime chinois sur les nombreuses possibilités d’affaires qui s’offrent en matière d’expédition de marchandises par le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent.


Aujourd’hui, elle rencontrait des représentants des organismes Invest Hong Kong, Hutchinson Port Holdings et Hong Kong Shipowners Association. Les discussions ont surtout porté sur les expéditions de marchandises en vrac et par conteneur en Amérique du Nord ainsi que le potentiel d’augmentation des expéditions par la Voie maritime, sur de plus petits navires. La délégation a aussi visité le port de Hong Kong.


La délégation passera également une journée à Shenzhen, où elle rencontrera le Yantian Port Group et visitera les installations portuaires. Elle dirigera du reste un séminaire-séance de réseautage réunissant transporteurs, expéditeurs, responsables du port de Yantian et exploitants de terminaux.


La Chine est devenue une des plus grandes économies mondiales, et son commerce international s’est développé de façon exponentielle depuis 1998. Les besoins de transport qui en découlent ont entraîné des délais sans précédent aux grands ports côtiers du Canada et des États-Unis. Ces délais ont contraint les expéditeurs et les courtiers à rechercher d’autres routes de transport pour faciliter le commerce maritime chinois. C’est ainsi que l’on a enregistré une augmentation des biens destinés au cœur de l’Amérique du Nord passant par des ports canadiens et américains secondaires, comme Philadelphie et Halifax.


« Un des buts principaux de cette mission commerciale en Chine est de faire connaître le réseau Grands Lacs-Voie maritime comme solution de rechange et de souligner qu’elle peut fournir de la capacité à ce marché en plein essor », a déclaré l’administrateur de la SLSDC M. Jacquez. Celui-ci a ajouté croire que les experts maritimes chinois qui ont tant aidé leur nation à atteindre les plus hauts échelons du pouvoir économique en si peu de temps reconnaîtront le potentiel d’une route commerciale avantageuse pour toutes les parties concernées.


Le président de la CGVMSL M. Corfe a ajouté que « la mission commerciale en Chine nous permet de mettre en valeur l’excellent dossier du réseau de la Voie maritime en matière de sécurité, d’efficacité et de fiabilité, ainsi que nos plus récentes améliorations opérationnelles et techniques, et ce, auprès d’un public de clients potentiels dans l’ensemble du milieu maritime chinois. »


Les rencontres avec les chefs de file de l’industrie maritime à Hong Kong sont considérées comme étant particulièrement importantes pour les représentants du réseau de la Voie maritime cherchant à nouer avec des intervenants clés du monde des affaires les liens essentiels au succès dans ce centre stratégique du commerce international.