Nouvelles et information

UNE MISSION COMMERCIALE DU RÉSEAU GRANDS LACS-VOIE MARITIME FAIT DE LA PROMOTION EN EUROPE

(St. Catharines, le 21 octobre 2005) – Une délégation du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent boucle aujourd’hui sa mission commerciale d’une semaine en Europe en faisant valoir auprès d’armateurs et d’entreprises sa voie navigable intérieure comme une route de transport viable pour les marchandises en vrac alors que divers ports de la côte du golfe du Mexique s’efforcent de rétablir leur niveau d’activité d’avant l’ouragan Katrina. Les dirigeants des entités de la Voie maritime, l’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation (États-Unis) Albert Jacquez et le président de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (Canada) Richard Corfe, sont à la tête d’un groupe de cadres supérieurs du milieu maritime de la région des Grands Lacs qui aura passé une semaine en Angleterre et en Allemagne.


Comme les ports du golfe du Mexique sont les principaux centres d’exportation de produits agricoles et d’importation d’acier aux États-Unis, les transports ferroviaires et routiers pourraient ne pas suffire à pallier leur baisse de capacité. L’acier et les céréales, qui sont les principales marchandises transportées par le réseau de la Voie maritime, sont précisément les produits dont le transport a été fortement touché par les dommages de l’ouragan. Dans de nombreux cas, d’après les agents maritimes et les transporteurs, les taux de fret de la Voie maritime sont maintenant concurrentiels par rapport à ceux du golfe.


« Nous prévoyons une augmentation du trafic marchandises par suite des problèmes de logistique confrontant les ports du golfe, et nous voulons informer les transporteurs de la possibilité de faire passer les marchandises par le réseau de la Voie maritime, a affirmé M. Jacquez. La Voie maritime, ses navires aux dimensions de la Voie maritime et ses ensembles remorqueur-chaland peuvent satisfaire à toute augmentation de la demande. »


M. Jacquez a dit être optimiste que ces réunions amèneront une activité accrue dans la région.


À Londres, la délégation de la Voie maritime a exploré de nouvelles possibilités en matière de transports avec Corus, une entreprise internationale du secteur des métaux et un des plus grands transporteurs d’acier sur le réseau Grands Lacs-Voie maritime. La délégation a aussi présenté des exposés à la Chambre internationale de la marine marchande, la Chamber of Shipping du Royaume-Uni et l’Association internationale des transporteurs de marchandises solides.


En Allemagne, la délégation a rencontré le groupe Briese, qui gère plus de 70 navires polyvalents et porte-conteneurs. Elle a ensuite discuté avec les représentants de la flotte de Beluga Shipping, qui comprend des transporteurs de charges lourdes et des petits porte-conteneurs ayant la cote glace la plus élevée.


M. Corfe a souligné à quel point il est important de renseigner les acteurs de la marine marchande européenne sur les améliorations apportées au réseau de la Voie maritime et sur ses antécédents de service.


« Les améliorations faites à notre réseau, les incitatifs que nous offrons pour les nouvelles marchandises et les initiatives de marketing Autoroute H2O font du réseau Grands Lacs-Voie maritime une route de navigation encore plus attrayante et plus vitale, a dit M. Corfe. Nous espérons tirer parti des atouts du réseau grâce aux réunions de cette mission commerciale. »


La Voie maritime exige la technologie du système d’identification automatique à bord des navires empruntant la voie navigable, ce qui en améliore la sécurité. La voie navigable a récemment augmenté le tirant d’eau autorisé de 3 pouces, ce qui permet aux navires aux dimensions maximales de la Voie maritime de transporter 100 tonnes de plus à chaque voyage. Le réseau dispose de la capacité voulue pour transporter le double des 45 millions de tonnes métriques transportées l’an dernier. La fiabilité est excellente, la disponibilité du réseau étant constamment supérieure à 99,5 p. 100, et les employés maritimes des entités de la Voie maritime bénéficient de la certification ISO 2001.


La mission commerciale de cette année est la 28e entreprise depuis 20 ans. Les missions commerciales facilitent les rencontres individuelles avec des chefs de file et décideurs de l’industrie maritime en vue de promouvoir l’utilisation du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent. En plus de l’administrateur et du président des entités américaine et canadienne de la Voie maritime, la délégation de 22 membres comprend des exploitants des plus grands ports et terminaux du Canada et des États-Unis, des propriétaires et des exploitants de navires, des représentants de l’industrie des croisières et des spécialistes du commerce maritime de toute la région des Grands Lacs.