Nouvelles et information

RAPPORT ANNUEL 2004-2005 DE LA VOIE MARITIME : BILAN D'UNE ANNÉE FRUCTUEUSE

(Cornwall, le 28 juin 2005) – Le président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent, Richard Corfe, a présenté aujourd’hui le plus récent rapport annuel de la Corporation. Il contient des données financières et opérationnelles sur l’exercice 2004-2005.


« Cette année en a été une de bonne nouvelles, a affirmé M. Corfe. Nous avons débuté 2004 en célébrant le 50e anniversaire du début de la construction de la Voie maritime et le 175e anniversaire de l’inauguration du premier canal Welland. Cette année anniversaire a apporté une relance des activités de la voie navigable. »


Après des années de trafic anémique, nous avons enregistré d’encourageantes augmentations dans les expéditions de marchandises et dans les revenus. Le tonnage combiné des deux sections de la voie navigable a augmenté de 6,5 p. 100 et les revenus, de plus de 12 p. 100, grâce en particulier à la vigueur du marché de l’acier. Les revenus totaux de l’exercice se sont élevés à 74 millions de dollars, dont 70,3 millions provenant des péages, 7,6 millions de plus que l’année passée. Notre septième année d’activité depuis la commercialisation s’est révélée être la plus fructueuse depuis 2000.


Encore une fois, la Corporation a surpassé les objectifs de son plan d’entreprise en maîtrisant efficacement ses dépenses. Pour l’année, ses coûts contrôlables étaient inférieurs de 2,8 millions de dollars au montant prévu par le plan, à 60,2 millions de dollars. Sur ce montant, 85 p. 100 ou 51,7 millions de dollars ont été consacrés aux salaires et avantages des employés.


Les coûts de renouvellement des actifs sont inférieurs de 1 p. 100 au montant du plan approuvé, à 33 millions de dollars. Une dépense ponctuelle supplémentaire de 4,2 millions de dollars a été engagée pour réhabiliter les génératrices de la centrale électrique de St. Catharines. En janvier, la Corporation a reçu de la Commission de l’énergie de l’Ontario un permis qui en fait un producteur d’électricité indépendant.


En ce qui concerne les opérations, 2004 a été une année marquante. Nous avons augmenté la profondeur de la Voie maritime de 3 pouces, à 26 pi 6 po (8,08 mètres), ce qui revêt une importance stratégique et a contribué à l’augmentation du trafic. Dans le canal Welland, nous avons enregistré 406 transits de navires exploitant une profondeur supérieure à 8 mètres; dans la section Montréal-lac Ontario (MLO), il y en a eu 414. Près de 16 p. 100 des transits de bateaux de navigation intérieure et 13 p. 100 des transits de navires océaniques se sont faits à des profondeurs supérieures à 8 m dans le canal Welland; dans la section MLO, les chiffres étaient de 25 p. 100 et 13 p. 100 respectivement.


Notre saison de navigation a duré 281 jours, ce qui en fait la plus longue de l’histoire de la Voie maritime – une « première » de plus pour 2004. Par ailleurs, nous avons terminé les travaux à une deuxième écluse dans notre projet de conversion à l’hydraulique sur le canal Welland.


« Nous continuerons de nous employer à développer les activités, a déclaré M. Corfe. Nous œuvrons en partenariat avec les ports et d’autres entités pour offrir des options attrayantes et rentables en matière de transports, y compris de nouvelles options de livraison. Nous entendons attirer des marchandises conteneurisées et aider à promouvoir les transports maritimes à courte distance. Nous continuerons aussi à profiter de toutes les possibilités d’optimiser nos opérations et à faire valoir les avantages environnementaux et économiques des transports maritimes, au moyen de notre initiative “Autoroute H2O”. »