Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT MET FIN À SA 46E SAISON DE NAVIGATION

(Cornwall, le 4 janvier 2005) – La Voie maritime du Saint-Laurent a officiellement fermé pour la saison le 30 décembre 2004 après le passage de l’ensemble remorqueur-chaland de McKeil Marine, le McCleary’s Spirit, à l’écluse de Saint-Lambert dans la section Montréal-lac Ontario à 5 h 51. La Voie maritime avait ouvert sa 46e saison de navigation le 25 mars et est demeurée ouverte 281 jours en 2004.


Le canal Welland a fermé à 17 h 19 le 31 décembre; le dernier navire à transiter dans le canal était le CSL Niagara de Canada Steamship Lines.


« Nous sommes heureux de pouvoir faire état d’excellents résultats en matière de trafic, estimant que le tonnage global a augmenté de 5.3 p. 100 cette année, a déclaré le président de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent Richard Corfe. L’augmentation est généralisée, les chiffres étant plus élevés tant pour les laquiers que pour les navires océaniques, et tant pour les marchandises en vrac que pour les marchandises diverses. Je crois que cela témoigne d’une solide reprise économique qui continuera d’ailleurs d’amener des navires dans la Voie maritime l’an prochain. »


La Voie maritime profite de la vigueur de l’industrie sidérurgique intérieure et de la demande d’acier importé à l’étranger. Des conflits de travail dans l’industrie du minerai de fer et des problèmes d’approvisionnement dans l’industrie du charbon ont fait baisser les stocks et entraîné une diminution d’un demi - million de tonnes des expéditions par la Voie maritime au cours de l’été. « Une fois ces difficultés réglées, explique M. Corfe, nous avons accepté de rester ouverts plus longtemps pour aider nos clients voulant rattraper le temps perdu. Les niveaux d’eau des Grands Lacs sont demeurés suffisants pour permettre la poursuite de la navigation au tirant d’eau normal pendant presque tout décembre. »


Cette année, des gains importants ont été enregistrés dans les transports de marchandises diverses et, surtout, de fer et d’acier, par suite des prix élevés de ces produits. Comme d’autres produits en vrac tels le coke et la pierre ont aussi augmenté au moins modestement et que les expéditions de ferraille ont presque doublé, les volumes totaux estimés marquent une augmentation de 5,5 p. 100 par rapport à l’an dernier dans la section Montréal-lac Ontario (total de 30,49 millions de tonnes) et de 6,5 p. 100 dans le canal Welland (33,94 millions de tonnes).


« Nous ne comptons pas uniquement sur la croissance économique pour assurer la relance du trafic sur la Voie maritime, a souligné M. Corfe. Notre campagne de sensibilisation du public “Autoroute H2O” a été un succès. Elle est maintenant devenue un projet d’image de marque pour l’ensemble du réseau Grands Lacs- Saint-Laurent, reliant les ports du fleuve Saint-Laurent, de la Voie maritime et des Grands Lacs pour former une véritable autoroute maritime. Vingt partenaires y ont déjà souscrit.


« Par ailleurs, nous constatons des résultats de notre initiative visant à développer nos activités. Nous avons récupéré le transport de lingots d’aluminium qui étaient acheminés par rail de Sept-Îles à Toledo; nous avons vu des céréales ontariennes transportées par chaland plutôt que par camion de Prescott à Sorel; et nous avons déterminé quelles sont les conditions nécessaires pour attirer du trafic de conteneurs sur le réseau. Nous prévoyons aussi profiter indirectement de l’essor du commerce avec la Chine, qui sature maintenant les ports de la côte ouest. La côte est reçoit déjà une part de la demande excédentaire, et nous nous efforcerons d’en faire transiter une forte proportion par la Voie maritime l’an prochain. »


En attendant, la Voie maritime est fermée pour l’hiver, ce qui permettra de réaliser le programme d’entretien annuel visant ses 13 écluses canadiennes et ses chenaux de raccordement. Le programme de travaux hivernaux de cette année est de nouveau très chargé, s’élevant à 5 million $ dans la section Montréal-lac Ontario et à 20 million $ dans le canal Welland. Il s’agira entre autres d’apporter des améliorations aux ponts, écluses, installations de communication et d’électricité, routes, déversoirs et murs. La Voie maritime prévoit ré-ouvrir à la fin mars 2005.